Accueil >Mieux nous connaître >Nos missions et valeurs

Nos missions et valeurs

Le Centre Hospitalier Gérard Marchant est un établissement public de santé de ressort départemental qui s’adresse à la population haute-garonnaise. Ses services, répartis dans l’enceinte du Centre Hospitalier et à l’extérieur sur tout le territoire départemental sont compétents en psychiatrie générale, psychiatrie infanto-juvénile et psychiatrie en milieu pénitentiaire.

Conformément à ses missions de service public en matière de prévention, de diagnostic, de traitement et, de coordination des soins et d’enseignement, ses 7 secteurs de psychiatrie générale, son secteur de psychiatrie infanto-juvénile, son service médico-psychologique régional de soins en milieu pénitentiaire couvrent la quasi-totalité du département et au-delà pour certaines activités de référence.

L’hôpital public au contact de tous

L’évolution de la société conduit l’hôpital public au contact de tous publics notamment de ceux en grande précarité : adolescents, adultes, seniors, détenus, ainsi que leurs familles (soutien et accompagnement). Les structures de soins quant à elles ne se focalisent pas sur les seuls symptômes, elles s’ouvrent à toutes les problématiques afin de proposer des modalités et des durées de soins adaptées aux pathologies de chacun.

Le Centre Hospitalier Gérard Marchant n’est pas constitué d’un lieu d’accueil unique. Depuis 30 ans, il s’est rapproché des usagers en développant des activités extrahospitalières et un vaste réseau de proximité. L’objectif de cette planification de l’offre de soins, appelée « sectorisation », réside dans la remise en cause de l’internement du malade mental au profit de modes de prises en charge en milieu ouvert facilitant son maintien à domicile grâce à des suivis à domicile et des accueils à temps partiel.

La qualité et la continuité des soins.

Le système de soins en psychiatrie connaît depuis quelques années une profonde mutation, avec le développement de la prise en charge hors les murs, s’opposant au principe hospitalocentriste qui prévalait au XIXème siècle du temps des asiles. Impulsée dans les années 1960 sous l’influence de psychiatres « désaliénistes » qui critiquaient la chronicisation des patients à l’intérieur des grands ensembles psychiatriques, cette décentralisation est renforcée par la mise au point de traitements médicamenteux plus efficaces qui conduisent la psychiatrie à intervenir davantage dans le champ de la santé mentale.

Cette politique s’est traduite par le développement de solutions alternatives à l’hospitalisation, telles que l’accompagnement médico-social et la mise en place de structures qui rapprochent le malade de son quotidien : centres médico-psychologiques (CMP), centres d’accueil thérapeutiques à temps partiel (CATTP), hôpitaux de jour, appartements thérapeutiques, accueil familial thérapeutique.

Le Centre Hospitalier Gérard Marchant s’organise afin d’assurer ses missions de service public dans le respect des droits des malades, de la qualité et de la continuité des soins.