Accueil >Mieux nous connaître >Nos missions et valeurs >Une offre de soins de proximité

La sectorisation

Selon la loi, toute personne a le libre choix de son médecin et de son établissement de santé. Lorsque ce choix n’est pas exprimé, ce sont les règles de la sectorisation géographique du département qui s’appliquent.
Dans chacun des secteurs, la mise en place de structures de soins adaptées (centres médico-psychologiques, hôpitaux de jour, etc.) permet au Centre Hospitalier Gérard Marchant d’assurer l’ensemble de ses missions de prévention, d’accueil, de soins et de suivi des patients.

 

En Haute-Garonne, il existe huit secteurs de psychiatrie générale, trois secteurs de psychiatrie infanto-juvénile et un secteur de psychiatrie en milieu pénitentiaire.

  • Pour la psychiatrie générale (adulte), sept de ces secteurs sont gérés par le Centre Hospitalier Gérard Marchant et un par le Centre Hospitalier Universitaire ; le sud du département, correspondant à l’arrondissement de St Gaudens, étant rattaché au Centre Hospitalier de Lannemezan.
  • Pour la psychiatrie infanto-juvénile, trois secteurs se partagent le territoire départemental, gérés l’un par le Centre Hospitalier Gérard Marchant, l’autre par le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse et le troisième par l’association ARSEAA.
  • Pour la psychiatrie en milieu pénitentiaire, l’organisation des soins repose également sur l’existence d’un secteur en charge de la population carcérale écrouée à la maison d’arrêt de Seysses et au centre de détention de Muret. Ce secteur dénommé Service Médico-Psychologique Régional, est géré par le Centre Hospitalier Gérard Marchant ; il coordonne également les soins psychiatriques dispensés dans les établissements pénitentiaires de la région Midi-Pyrénées et offre en milieu libre la possibilité de suivi psychiatrique à l’adresse notamment de la population sous main de justice.